LES AMIS DU MCU

LES AMIS DU MCU

Les Gardiens de la Galaxie

Résultat de recherche d'images

 

Synopsis : 

Peter Quill est un aventurier traqué par tous les chasseurs de primes pour avoir volé un mystérieux globe convoité par le puissant Ronan, dont les agissements menacent l’univers tout entier. Lorsqu’il découvre le véritable pouvoir de ce globe et la menace qui pèse sur la galaxie, il conclut une alliance fragile avec quatre aliens disparates : Rocket, un raton laveur fin tireur, Groot, un humanoïde semblable à un arbre, l’énigmatique et mortelle Gamora, et Drax le Destructeur, qui ne rêve que de vengeance. En les ralliant à sa cause, il les convainc de livrer un ultime combat aussi désespéré soit-il pour sauver ce qui peut encore l’être … 

 

 

Notre avis :

Les gardiens de la galaxie : à l’époque nous ne les connaissions pas du tout. De plus, le fait que ce soit un film sans “Avengers” nous intriguait pas mal. Et bon sang, quelle claque ! C’est simple : c’est pour nous (et pour beaucoup) le meilleur film du MCU pour l’instant ! Ce film nous a plu pour de nombreuses raisons qui, nous pensons, parleront à beaucoup.

 

  • DES PERSONNAGES QUI DÉCHIRENT!!!

 

Résultat de recherche d'images pour

 

C’est le gros point fort du film : ses personnages haut en couleurs, attachants, pas lisses du tout. Ils mettent du temps à se trouver, à se former en tant que groupe car ce sont à la base des bandits solitaires qui pensent plus au pognon, à la richesse qu’à autre chose de plus collectif. Star-Lord est un Ravageur cherchant à vendre l’Orbe (contenant la pierre d’infinité du pouvoir, mais il ne le sait pas au début), Rocket et Groot sont des chasseurs de primes, Gamora est une tueuse aux ordres de Ronan l’Accusateur (l’excellent Lee Pace, vu dans le Hobbit) et Drax est en prison pour des crimes violents.

Pas facile de faire une team avec ça. Sauf que, bien sur, leurs intérêts vont les pousser à collaborer d’abord pour tenter de vendre l’Orbe avant de mieux les souder par la suite. Ce sont des personnages très attachants. Peter Quill a une façade d’homme se fichant de tout sauf des unités mais cela cache une personne qui a du coeur et qui est meurtri par le décès de sa mère et son départ de la Terre disons impromptu. Rocket la joue perso, il en veut à l’Univers entier mais c’est pour mieux aider les autres à la fin du film où il protège comme il peut les Xandariens avant de jeter son vaisseau sur l’Astre Noir pour sauver ses amis.

Gamora est à première vue une tueuse froide et manipulatrice mais cela cache surtout une personne empathique voulant protéger la galaxie de la violence destructrice de Ronan. Drax paraît violent lors de sa première apparition mais c’est en réalité un parfait compagnon. Et que dire de Groot, juste exceptionnel de sagesse et de gentillesse à chacune de ses interventions.

Chacun d’entre eux est intéressant mais c’est la manière dont ils deviennent amis qui est géniale mais aussi très convaincante. Cela pouvait être le principal écueil du film : un rapprochement artificiel et trop rapide. C’est très loin d’être le cas : ce n’est d’ailleurs qu’à la toute fin qu’on les nomme “gardiens de la galaxie”.

 

 

 

 

Mais cela ne s’arrête pas là : les autres personnages sont aussi bien. Yondu, notamment. Le chef des Ravageurs à la flèche téléguidé et à la puissance de feu (il est capable de tuer une dizaine d’ennemis avec sa seule flèche) plaît par son côté autoritaire mais pas trop (il menace plusieurs fois de tuer Peter mais ne le fait jamais). Nébula, la soeur de Gamora, est un autre personnage déchiré entre la vengeance contre Thanos, l’aide à apporter à Ronan et son amour fraternel pour sa soeur. Enfin, Ronan est un vrai méchant aux motivations claires. C’est l’un des meilleurs du MCU (même s’il reste loin derrière Loki). Il relève le niveau après le piètre Malekith de Thor 2, le monde des ténèbres.

 

 

 

 

 

  • UNE BO MÉMORABLE

Autre grande qualité du film, sa bande originale. Le thème des Gardiens de la galaxie est juste génial. Il s’imprime dans votre tête. Il est marquant et donne des frissons, notamment lors de la scène finale où les Gardiens viennent à bout de Ronan.

Les musiques sont placées à bon escient. Elles donnent du rythme au film. Elles sont mêmes une pièce maîtresse, faisant le lien entre Star-Lord et sa mère. Cela permet de remettre au goût du jour et de faire découvrir aux plus jeunes des tubes des années 70 tel que Come and Get your Love de Redbone (la chanson du début où Peter danse sur Morag) ou Ain’t No Mountain High Enough (la chanson finale). 20/20 pour le film sur ce point.

 

 

 

 

  • UN MÉLANGE D’ACTION, D’HUMOUR ET D'ÉMOTION

Une autre réussite du film est de savoir gérer ces 3 sentiments qui font ou défont le succès d’un film. Ici, on est servi entre les scènes d’actions époustouflantes (la poursuite sur Knowhere, la scène d’action finale qui rappelle un peu les batailles de Star Wars), les moments d’humour (le premier degré de Drax, les mimiques de Groot, la relation Star Lord-Korath) et les scènes d’émotions (le sauvetage de Gamora par Star-Lord, le début du film…).

 

 

 

 

La scène finale, où Star-Lord voit sa mère lui tendre la main, est la meilleure du film en ce sens car elle mélange action, humour et émotion. Elle donne ainsi des frissons (bien que la VF fasse encore des siennes en transformant le mythique “You said it yourself bitch, we're the Guardians of the Galaxy.” en un pâlot “C’est toi qui l’as dit le premier, nous sommes les Gardiens de la Galaxie.”)

 

  • THANOS, ENFIN !

Ce film marque un tournant dans le MCU car on voit enfin Thanos plus de 30 secondes ! Il n’est pas très important dans le film mais on en apprend plus sur lui, ses liens de parenté avec Gamora et Nébula et son éducation brutale vis-à-vis d’elles et surtout sa quête des pierres de l’infini.

Après la pierre de l’esprit et celle de la réalité, on découvre avec horreur celle du pouvoir. On voit les ravages qu’elle peut faire et on redoute déjà le moment où Thanos mettra la main dessus !

 

 

 

 

 

  • QUELQUES ERREURS FUTILES

Si on doit chercher la petite bête, il y a quelques situations qui font se gratter les cheveux.

Ainsi, quand Rocket et Drax se battent dans le bar, Peter intervient en disant à voix haute “Pense aux 4 milliards d’unités !” Ce n’est pas très malin de dire ça dans un endroit malfamé (Gamora et Drax le disent en arrivant sur Knowhere) propice au vol.

De plus, après que la servante du Collectionneur ait tenté de prendre la pierre de pouvoir et ait ainsi déclenché la destruction des lieux, tout le monde semble au courant de la présence de la pierre d’infinité sur Knowhere, que ce soit Ronan ou Yondu. Pourtant, personne en dehors de ceux qui étaient chez le collectionneur ne sait ce qu’il y a dans l’Orbe.

Enfin, quand Gamora tente de s’enfuir de Knowhere, Nébula sait immédiatement dans quel vaisseau elle se trouve alors qu’elle n’a aucun moyen de le savoir.

Mais faut être honnête, ce ne sont que des détails qui passent totalement inaperçus et qui ne gâchent en rien le plaisir du film.

 

 

 

Lien avec les autres supports du MCU :

 

On retrouve de nombreuses références dans ce premier volet des Gardiens de la Galaxie :

 

-  L’assistant de Thanos, "L'Autre",  fait son retour dans ce film en faisant l’intermédiaire entre Thanos et Ronan. Il était déjà apparu dans Avengers lorsqu’il servait également d’intermédiaire entre Thanos et Loki.

-  C’est dans le musée du collectionneur, déjà présent dans la scène post-générique de Thor 2 le Monde des Ténèbres, que l’on retrouve le plus de références à l’univers Marvel. On y voit notamment un Chitauri du film Avengers, un elfe noir présent dans Thor 2 le Monde des Ténèbres ainsi qu’un géant de glace que l’on a pu voir dans le premier film Thor.

 

 

-  Tivan le Collectionneur parle des 6 pierres de l'Infinité : c'est l'occasion de revoir la pierre (jaune) de l'Esprit vue dans Avengers et Avengers 2 et la pierre (rouge) de la Réalité vue dans Thor 2 le monde des Ténèbres et justement amenée par Sif et Volstagg au Collectionneur à la fin du film.

 

Résultat de recherche d'images pour

 

-  Lorsque Peter dévoile son plan pour tenter de battre Ronan, Rocket lui demande quel est son pourcentage de chance de réussir, il répond « 12% ». Ce pourcentage rappelle celui énoncé par Stark dans Avengers. En effet, Pepper demande lui demande à combien sera son crédit pour la création de la tour Stark, futur tour des Avengers.

 

 

 

Incohérences :

 

- La seule incohérence (parce qu'il fallait bien trouver quelque chose) est le moment où Peter évoque Jack Sparrow lors d’une conversation avec Drax. Cependant, cela n’est pas un placement de produit de Disney mais une erreur de la Version Française. En effet, en anglais, il parle de John Stamos lors de cette fameuse discussion.

 

 

CONCLUSION :

Note : 19.5/20. Un film tout bonnement génial, le meilleur du MCU à ce jour. Un vrai régal!

 

 

 

 

 

 



26/08/2017
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres