LES AMIS DU MCU

LES AMIS DU MCU

Iron Man 2 : Identité Publique et Agent du S.H.I.E.L.D

 

 Résultat de recherche d'images pour

 

 

“Iron Man 2, Identité publique”, en France, est un comic-book TIE-IN partagé en 2 parties : “Iron Man 2, Identité publique” et “Iron Man 2 : Agents du Shield”.

 

IRON MAN 2, IDENTITÉ PUBLIQUE

Synopsis :

“Iron Man 2 : Identité Publique” raconte ce qui se passe entre la fin d’Iron Man ( la découverte de l’identité super-héroïque de Tony Stark par le monde entier) et le début d’Iron Man 2, où Tony subit un procès gouvernemental dont l’objectif réel est de prendre possessions des armures de ce dernier. C’est un prélude à Iron Man 2.

 

Notre avis :

Le deuxième comic-book tie-in du MCU est le premier à livrer aux fans une histoire inédite. Diffusé en deux parties aux USA (la première avant le film, la seconde après, ce qui est surprenant…), ce comics a le mérite d’apporter du liant aux deux premiers volets de l’homme de fer.

 

  • Un prologue qui fait parfaitement le lien entre Iron Man et Iron Man 2.

 

Le comics part en effet de la scène de fin d’Iron Man. On y suit les conséquences de l’annonce de Tony Stark au monde entier de sa qualité de super-héros. Il partage sa vie en deux temps : de nombreuses missions de sauvetage dans le monde entier, notamment pour lutter contre les 10 anneaux, le groupe terroriste qui l’avait enlevé dans le premier film, et une vie dissolue mêlant fêtes et jolies poupées.

Les traits d’humour, marques de fabriques de l’homme de fer, sont toujours autant présents dont certains sont plutôt savoureux bien que graveleux (Tony, lors d’une soirée, dit à Hugh Heffner, qu’il montrera plus tard à certaines pourquoi on l’appelle Iron Man.)

On est un peu triste de voir que le début de romance entre Tony et Pepper que l’on avait vu poindre dans Iron Man est totalement mis de côté dans ce prologue, mais ce n’est que partie remise comme on le sait.

 

Résultat de recherche d'images pour

 

Les missions de Tony le poussent à intervenir principalement au Moyen-Orient pour déminer un terrain, sauver des journalistes ou détruire des navires pirates. Ceci est dans la droite lignée du premier film : on le retrouve décidé à faire régner la paix dans le monde, même dans les endroits les plus dangereux, comme il l’avait déjà fait à Gulmira. Il assume entièrement son statut de super-héros, et le monde entier ne se prive pas de diffuser ses exploits.

Ceci gêne grandement le gouvernement américain (incarné ici par le sénateur Stern, que l’on retrouvera dans Iron Man 2) qui aimerait contrôler le héros et disposer de ses armures à sa guise. Moindre mal, c’est son ami, le lieutenant Rhodes, qui est chargé de le pouponner. Ce thème du contrôle d’Iron Man par les autorités animera le début d’Iron Man 2, ce qui fait que cette histoire fait ainsi parfaitement le lien entre les deux films.

 

  • Un retour tonitruant

 

Le général Ross réapparaît dans ce comics. On l’avait vu en effet dans Hulk, traquant le docteur Banner sans pitié. Cependant, ce prologue se déroule avant les événements du film Hulk.

Il est chargé par Stern de tester le prototype de Justin Hammer, un fabricant d’armement qui occupera une place importante dans Iron Man 2. Mais ce test s’avère au final être un piège (involontaire) à destination d’Iron Man. Le pilote de l’engin défectueux d’Hammer étant aux mains de l’armée congolaise, Iron Man intervient pour le sauver, sans tuer les assaillants, au grand dam du général Ross, qui comptait dégrader l’image du héro pour s’emparer de ses armures. Tony ne manque bien sûr pas de narguer le général au passage.

On comprend ainsi d’autant mieux l’édition unique Marvel “Le consultant” et le choix d’envoyer Tony Stark pour récupérer l’Abomination. Les relations entre les deux personnages sont en effet très tendues à partir de ce sauvetage au Congo. Cela explique pourquoi le SHIELD, peu enclin à voir Blonsky rejoindre le projet Initiative et les Avengers, a envoyé Tony Stark, ceci seulement en vue de faire capoter l’opération.

 

  • Des relations père-fils conflictuelles

 

Autre point intéressant de ce comics, il explore les relations entre Howard Stark et Tony. Des relations conflictuelles le plus souvent. Le père de Tony est en effet absorbé par son travail, au détriment de la vie de son fils. Il est assez dur, pour le bien de son fils selon lui sans doute.

Cela s’en ressent chez Tony. S’il a hérité de l’intelligence de son paternel, l’éducation de ce dernier l’a marqué. Paradoxalement, la mort de son père l’a tout autant marqué. Il y a ainsi chez Tony un mélange d’amour, de colère et de tristesse lorsqu’il pense à son père. On retrouvera ce thème dans Iron Man 2. Quand on fait le lien entre le comics et le film, on comprend d’autant mieux l’émotion de Tony quand il voit la projection montrant son père lui dire que sa plus grande création est son fils.

 

Lien avec les autres supports du MCU :

- Le comic commence par la phrase qui clôt le premier Iron Man, “Je suis Iron Man”, que déclare Tony devant une salle remplie de journaliste voulant savoir qui était le fameux Iron man.

- Un personnage qui était déjà apparu dans le MCU fait son retour, il s’agit du général Ross. Au moment de son retour, il dit,en présence du Lieutenant Rhodes et du sénateur Sterns, qu’il était occupé par le Projet Gamma, ce qui fait référence à sa traque de Bruce Banner alias Hulk. Lorsque Iron Man le rencontre, il dit que Ross est spécialisé en “recherches génétiques à usage militaire”. Ceci est une nouvelle référence à Hulk.

- Obadiah Stane, à savoir Iron Monger dans le premier opus d’Iron Man, répète presque mot à mot les conseils qu’il a donné à Tony, “C’est notre métier, nous sommes des marchands d’armes”.

- Les personnes ayant enlevé Tony Stark à la demande de Stane, les 10 anneaux, font leurs retours dans le comic, Iron Man leur inflige de sérieux revers.

 

Incohérences :

Résultat de recherche d'images pour

 

 

- La seule incohérence de ce comic est tout de même importante. En effet, dans le comic, Howard Stark paraît surpris par la trahison de Anton Vanko alors que dans le film Iron Man 2, Nick Fury nous apprend que c’est Howard qui la fait expulser.

 

CONCLUSION :

8.5/10. Un très bon prologue qui donne envie de voir le film.

 


 Résultat de recherche d'images pour

 

IRON MAN 2, AGENT DU SHIELD

 

Synopsis :

“Iron Man 2 : Agent du SHIELD” se découpe en 3 petites histoires.

La première s’intitule “Qui a eu qui ?”. Elle traite d’une opération de surveillance du SHIELD au Moyen-Orient. L’équipe, menée par l’agent Garrett, est chargée par Nick Fury de surveiller Iron Man. Lorsque ce dernier intervient pour détruire une base des 10 anneaux, il sauve au passage ladite équipe. On découvre à la fin que Tony Stark est au courant de la surveillance du SHIELD à son sujet.

La seconde se nomme “Bleusaille”. On y retrouve l’agent Coulson qui teste sans le lui dire une nouvelle recrue de manière plutôt musclée.

La troisième histoire, “Proximité” raconte comment Black Widow a infiltré le service juridique de Stark Industries pour se rapprocher de Tony Stark.  

 

Notre avis :

Ces trois histoires, sorties après le film aux USA, complètent le prologue “Iron Man 2, Identité publique”.

La première histoire nous montre toujours la surveillance accrue du SHIELD sur Iron Man. On y apprend que Tony Stark découvre cette surveillance étroite. Même si ce n’est pas une incohérence, on peut regretter qu’il n’y ait aucune référence à cette découverte de la part de Tony dans Iron Man 2, notamment lors de la rencontre avec Nick Fury dans le restaurant, même si on comprend implicitement que Tony est au courant.

 

La seconde histoire n’apporte pas grand chose au prologue. Elle se passe même avant celui-ci, Coulson parlant de la conférence de presse où Tony révèle son identité comme si elle s’était passé récemment. Le bizutage de la nouvelle recrue est sympa et sensée (après tout, comment savoir comment quelqu’un va réagir si ce n’est sous la pression? comme le dit Coulson) même si elle est assez dure à suivre en images. De plus, vu ses qualités, on peut regretter que l’agent Hendricks n’ait pas été choisi pour faire parti des personnages récurrents du SHIELD (la série). Ou, au contraire, que ce ne soit pas un des agents du SHIELD de la série qui soit présent dans cette histoire (Quake aurait été parfaite et cela aurait donné une résonance à l’histoire)

 Résultat de recherche d'images pour

 

 

La troisième histoire présente une Black Widow badasse qui bat plusieurs membres des 10 anneaux dans un avion. Elle est ensuite affectée à la surveillance de Stark par Nick Fury. On assiste ici à ses actions pour se rapprocher de Tony. Cette histoire fait bien le lien avec l’arrivée de Natalie Rushman aka Black Widow chez Stark Industries. Elle se conclut même par la scène d’arrivée de Black Widow dans le film (le moment où Happy et Tony sont sur le ring de boxe). On en sait plus sur elle : elle se sent plus à son aise face à des ennemis plutôt que dans le domaine de l’infiltration.

 

Lien avec les autres supports du MCU :

- Une nouvelle fois, les 10 anneaux sont de retours en tant qu antagonistes d’Iron Man

- Un personnage fait son retour dans le MCU, il s’agit de l’agent Phil Coulson que l’on avait pu voir lors du premier Iron Man. Coulson fait d’ailleurs référence à l'interview qui clôt Iron Man et où Tony Stark dévoile son identité de super héros.

- Le comic fait parfaitement le lien avec le film Iron Man 2 car puisque la scène finale du comic est la scène où Tony cédé le contrôle de son entreprise à son désormais ancienne secrétaire, Pepper Potts, scène où Black Widow rencontre Iron Man.

 

Incohérences :

Aucune, si ce n’est la découverte de la surveillance du SHIELD par Tony Stark qui n’est pas évoquée dans le film. Dans ce cas, il s’agira plutôt de rejetter la faute sur le comics, sorti 4 mois après le film.

 

CONCLUSION :

5.5/10. Trois histoires courtes mais prenantes. Le prologue repose néanmoins davantage sur “Iron Man 2, identité publique” que sur ces dernières.

 

 

 

 



10/09/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres