LES AMIS DU MCU

LES AMIS DU MCU

Episode 1 : La Dame du Lac

 Résultat de recherche d'images pour

Synopsis :

En 1947, à peine Peggy Carter a-t-elle enfin arrêté Dottie Underwood qu'elle est envoyée à Los Angeles rejoindre l'équipe de Sousa pour une nouvelle enquête : une femme a été retrouvée assassinée, faisant le lien avec une série de meurtres, mais cette fois, le corps est piégé dans l'eau gelée d'un lac. Carter retrouve Edwin Jarvis pour l'héberger et l’aider dans l'affaire.

 

 

Notre avis : Un bon début de saison 2 pour l’Agent Carter ! Après avoir réussi à arrêter Dottie Underwood à NY où elle tentait de dérober une mystérieuse clé appartenant à quelqu’un d’important, Peggy est envoyée à Los Angeles pour une affaire paranormale de lac congelé et de meurtre : une femme est retrouvée morte prise au piège dans un bloc de glace. Elle y retrouve le lieutenant Sousa, désormais chef de la nouvelle succursale de la SSR à LA, mais aussi, heureux hasard, Edwin Jarvis, qui a suivi Papa Stark venu produire des films dans la cité des Anges.

Le changement de cadre de la série (on reste à Los Angeles pratiquement tout l’épisode, mis à part quelques allers-retours à New York pour suivre l’interrogatoire d’Underwood par le désormais chef de la SSR Jack Thompson) est plutôt plaisant. Les palmiers et le soleil tranche avec la froideur de New York.

 

 

Autre point à souligner : l’humour de la série est beaucoup plus prononcé que dans la saison 1, parfois à propos (la rencontre à l’hippodrome entre Jarvis et Mme Frost ; le flamand rose…) et parfois de façon un peu lourde (Jarvis enchaîne les boutades, ce qui ne colle pas forcément avec son caractère, ce qui peut être un peu gênant). On aime ou on n’aime pas mais perso c’est mitigé pour nous.

Les personnages évoluent dans le bon sens : Sousa devient enfin autre chose qu’un sous-fifre et s’est trouvé une compagne, au grand dam de Carter. Cette dernière est toujours aussi intéressante : oublié les regards sexistes et dévalorisants. A Los Angeles, personne ne fait la remarque que c’est une femme enquêtrice, personne ne s’en étonne. La série avance en ce sens, même s’il ne faudrait pas abandonner totalement cette partie là qui faisait le sel de la série : voir l’Agent Carter péter des dents pour montrer aux hommes qu’elle est leur égale.

 

 

La nouvelle intrigue prend bien avec de nouveaux méchants intéressants et un personnage pour le moment ambigu : le docteur Wilkes. La dernière scène donne envie de voir la suite et de savoir qui ou quoi gèle les gens.

 

 

Lien avec les autres supports du MCU :

La fin de l’épisode nous montrent l'élément zéro connu également sous le nom de “Dark Force” qui prend source dans la dimension noire, lieu où réside Dormammu dans le film Doctor Strange et où l’Ancien tire bien de ses pouvoirs. L'élément zéro est également présent dans le 19éme épisode de la première saison d'Agents of S.H.I.E.L.D où le méchant Blackout tire ses pouvoirs après y avoir été exposé.

 

 

Incohérences :

Aucune incohérence, tant scénaristique que d’univers, à déplorer dans cet épisode à notre humble avis.

 

CONCLUSION :

Note : 6,5/10 . L’épisode permet de bien introduire la nouvelle saison et tous les nouveaux personnages qui vont y jouer un rôle dans la suite de cette dernière.

 



23/08/2017
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 55 autres membres